15 Juillet

Je me dois aux Grecs et aux barbares… Romains 1, v. 14

Paul était accablé par le sentiment qu’il était le débiteur de Jésus-Christ ; et ce sentiment dominait et dirigeait toute sa conduite. la pensée que Jésus était son créancier divin inspirait toute sa vie. Suis-je animé par le sentiment que j’ai une dette à l’égard de Christ, concernant toute âme qui n’est pas encore sauvée ? Mon honneur de chrétien, c’est d’acquitter ma dette envers le Christ en sauvant d’autres âmes. Tout ce qui, en moi, a la moindre valeur, c’est à la Rédemption opérée par Jésus-Christ que je le dois. Est-ce que je fais tout ce qui est en mon pouvoir pour que sa Rédemption puisse se manifester dans d’autres vies ? Je ne peux le faire que si le Saint-Esprit suscite en moi le sentiment d’être le débiteur de Christ.

Je ne suis pas appelé à être un grand personnage parmi les hommes, mais un esclave du Seigneur Jésus. ” Vous ne vous appartenez point à vous-mêmes. ” Paul s’était livré lui-même à Jésus-Christ. Il disait: ” Je me dois à toute créature dans le monde entier, à cause de l’Évangile de Jésus; je ne suis libre que pour être totalement esclave de Jésus-Christ. ” Il doit en être de même pour quiconque porte le nom de chrétien. Cessez de prier pour vous-même et dépensez-vous au service des autres. Soyez esclaves de Jésus. C’est ainsi que l’on peut être fait pour les autres pain rompu et vin répandu.

Classé sous : Pensées

Vous aimez cette pensée ? Inscrivez-vous à notre fil RSS pour recevoir les prochaines !