26 Février

Étranger, tu n’as rien pour tirer l’eau du puits. Jean 4,11

“J’admire, disons-nous, tout ce que Dieu nous dit, mais comment pourrais-je réaliser tout cela dans les mille détails de ma vie quotidienne?” En face de Jésus-Christ, nous avons une secrète tendance à le juger de haut: “Idéal magnifique, mais en pratique cela ne peut pas marcher.” Chacun de nous, sur tel ou tel point, prend cette attitude à l’égard de Jésus. Nous y sommes poussés par les propos ironiques de nos amis: “Mais alors, comment allez-vous faire pour vivre? Quelles ressources aurez-vous?” Ou bien c’est de nous-mêmes que nous déclarons à notre Maître que ses moyens ne suffisent pas pour nous tirer d’affaire. Peut-être, par un pieux mensonge, dites-vous: “Oh! j’ai bien confiance en Jésus; c’est en moi que je n’ai pas confiance.” En réalité, chacun de nous sait bien ce dont il est capable. Mais nous n’avons pas confiance en Jésus, et en outre nous sommes vexés de penser qu’Il peut faire pour nous ce que nous ne pouvons pas faire.

Ce manque de confiance vient de ce que, fouillant en nous-mêmes, nous demandons comment Jésus pourra bien s’y prendre pour que l’impossible se réalise. Il vient en somme des profondeurs de ma propre misère. Dès que je découvre en moi cette secrète méfiance, il me faut l’exposer au grand jour :

“Seigneur, j’ai douté de Toi et de Ta puissance infinie. J’ai jugé de Toi d’après ma pauvre petite intelligence. Je me suis cru capable de Te juger et de Te comprendre.”

Classé sous : Pensées

Vous aimez cette pensée ? Inscrivez-vous à notre fil RSS pour recevoir les prochaines !