15 Février

Aucun de vous ne vit pour lui-même. Romains 14,7

La pensée vous est-elle jamais venue que vous portez devant Dieu la responsabilité d’autres âmes que la vôtre? Par exemple, chaque fois que je m’éloigne de Dieu dans ma vie personnelle, tous en souffrent autour de moi. Nous sommes liés les uns aux autres. “Quand un membre souffre, tous les membres souffrent avec lui.” Quand vous vous laissez aller à l’égoïsme, à la négligence, au désordre, à l’indifférence, à l’endurcissement spirituel, tout votre entourage en pâtit. “Mais, direz-vous, c’est la perfection que vous réclamez! qui peut réaliser un tel idéal?” Je réponds: “Dieu seul; de Lui viendra toute notre puissance.”

“Vous serez mes témoins.” Qui de nous est prêt à dépenser pour Jésus-Christ tout ce qu’il possède d’énergie nerveuse, d’énergie morale, d’énergie spirituelle? Il faut cela pourtant pour être son témoin. Cela ne se fait pas d’un seul coup: soyez patients envers vous-même. Pourquoi Dieu nous a-t-il placés sur la terre? Pour être sauvés et sanctifiés? Non, mais pour besogner à sa besogne. Suis-je prêt à être, à son service, le pain rompu, le vin répandu? à tout perdre, à tous les points de vue, sauf un seul: que j’amène comme je le pourrai des âmes à servir à leur tour Jésus-Christ. Ma vie, en tant qu’elle est au service de Dieu, c’est la seule façon que j’aie de dire à Dieu: “Merci!” pour le salut incomparable qu’Il m’a donné. Rappelez-vous que n’importe qui d’entre nous peut très bien être mis de côté, comme une pièce fausse (“…de peur qu’après avoir prêché aux autres, dit Paul, je ne sois moi-même rejeté”).

Classé sous : Pensées

Vous aimez cette pensée ? Inscrivez-vous à notre fil RSS pour recevoir les prochaines !