13 Janvier

Lorsqu’il fui seul.., ils l’interrogèrent… Marc 4,20

Jésus SEUL AVEC NOUS.

Quand Dieu nous a fait enfin atteindre la solitude, grâce à l’affliction, au désespoir, à l’épreuve, à la maladie, par la rupture d’une vieille amitié ou la formation d’une amitié nouvelle – quand enfin nous sommes seuls, absolument seuls, brisés et confondus, alors il commence à nous expliquer ce qu’il faut que nous sachions. Considérez la manière dont Jésus faisait l’éducation des Douze. Ils lui posaient bien plus de questions que la foule. Ils le pressaient de questions, et lui ne se lassait pas de leur répondre. Mais ils n’ont vraiment compris qu’après avoir reçu le Saint-Esprit. (Jean 14, 26.)

Si vous marchez avec Dieu, la seule chose qui vous apparaît clairement, la seule chose dont Dieu veut que vous la voyiez clairement, c’est la manière dont il s’y prend pour conduire votre âme. Quant aux tristesses, quant aux perplexités de votre prochain, tout cela n’est pour vous que pénombre et mystère. Nous nous imaginons que nous savons où est tel ou tel de nos frères, jusqu’à ce que Dieu nous administre, comme une noire potion, la vision de notre propre pourriture. Il y a en nous d’épaisses couches d’obstination et d’ignorance que le Saint-Esprit peut seul nous révéler, et il ne peut le faire tant que Jésus ne nous a pas là, devant lui, seul à seul. Regardez bien: êtes-vous parvenu à cette solitude, ou bien votre esprit est-il sans cesse occupé de mille futilités encombrantes, relatives à votre santé, à votre extérieur, à vos petites activités, soi-disant au service de Dieu? Jésus ne peut rien nous expliquer, tant que nous n’avons pas fait taire tout ce tintamarre, tant qu’il n’est pas seul avec nous.

Classé sous : Pensées

Vous aimez cette pensée ? Inscrivez-vous à notre fil RSS pour recevoir les prochaines !