27 Février

D’où peux-tu donc tirer cette eau vive ? Jean 4,11

“Le puits est profond…” Oui, beaucoup plus profond encore que ne le soupçonne la Samaritaine. Quelles profondeurs dans la nature humaine, dans la vie de chacun de nous, dans notre propre cœur! Avez-vous diminué et appauvri le ministère de Jésus, en l’empêchant d’agir en vous? S’il y a dans votre cœur un insondable puits de profonde misère, et que Jésus vienne vous dire: “Que ton cœur ne se trouble point!” peut-être haussez-vous les épaules, en répondant: “Mais, Seigneur, le puits est profond: comment pourrais-tu en tirer le calme et la sérénité?”

Non, ce n’est pas d’en bas, c’est d’en haut qu’Il les tirera pour vous les donner. Jésus ne tire rien des profondeurs de la nature humaine. Nous limitons arbitrairement k pouvoir du Saint d’lsraël, en récapitulant ce que nous Lui avons laissé faire pour nous dans le passé, et en disant: “Bien entendu, ceci, Dieu ne peut pas le faire.” Ce qui suppose la toute-puissance, c’est cela même que nous devrions attendre de Celui qui peut tout, si vraiment nous croyons en Lui. Cet appauvrissement de son ministère a sa source en nous, non pas en Lui. Nous venons à lui comme au Consolateur, nous refusons d’aller à lui comme au Tout-puissant.

Voilà pourquoi plusieurs parmi nous sont de si médiocres spécimens du christianisme. C’est que notre Christ n’est pas tout-puissant. Nous avons fait certaines expériences chrétiennes, mais nous ne nous sommes pas abandonnés à Jésus-Christ. Nous n’avons pas confiance en Lui, nous essayons de descendre dans le puits et de tirer de l’eau pour nous-mêmes. Au lieu de dire: “C’est impossible!” regardons à Jésus.

Classé sous : Pensées

Vous aimez cette pensée ? Inscrivez-vous à notre fil RSS pour recevoir les prochaines !