27 Juin

Je suis avec toi pour te délivrer, dit l’Éternel. Jérémie 30;11

Dieu promit à Jérémie qu’il le délivrerait: “Je te donnerai ta vie sauve, comme un butin qu’on emporte avec soi.” C’est tout ce que Dieu promet à ses enfants. Où qu’il nous envoie, il protège notre vie. Quant à nos biens, quant à notre argent, cela n’a pas d’importance, nous ne devons pas nous en inquiéter; sans quoi, nous serons dans les alarmes, nous connaîtrons les pires angoisses. Si Dieu protège notre vie, nous sommes à couvert. N’allons pas entretenir dans notre cœur les inquiétudes de toute espèce.

Le Sermon sur la Montagne nous enseigne que, chargés d’exécuter les ordres de Jésus-Christ, nous n’avons pas à nous préoccuper de nos intérêts personnels. Jésus nous dit: Ne vous tourmentez pas pour savoir si les hommes vous traitent avec justice. Une telle préoccupation nous éloigne de notre devoir essentiel: le dévouement à Jésus. Ne vous attendez jamais à être traité avec justice dans ce monde, mais vous-même pratiquez-la. Si nous comptons sur la justice des autres, nous nous laisserons aller à grogner, à nous apitoyer sur nous-mêmes: “Pourquoi suis-je donc traité comme cela?”

Soumis à Jésus-Christ, dévoués à son service, tout le reste ne compte plus pour nous. Jésus nous dit: “Allez de l’avant, faites ce que je vous demande: je protège votre vie. Mais ne cherchez pas à la protéger vous-mêmes, vous ne seriez plus sous ma garde”.

Sous ce rapport les plus pieux d’entre nous sont comme des athées. Nous ne croyons pas à la protection divine, et nous ne nous fions qu’à notre bon sens, dont nous faisons une idole. C’est notre intelligence que nous suivons, et non pas Dieu.

Classé sous : Pensées

Vous aimez cette pensée ? Inscrivez-vous à notre fil RSS pour recevoir les prochaines !