17 Novembre

Je le jure par moi-même, parole de l’Éternel, parce que tu as fait cela… je te bénirai… Genèse 22, v. 15-17

Abraham en est venu au point où il est en relation directe avec Dieu, il comprend maintenant qui est Dieu.
” Le but de ma vie, c’est Dieu lui-même… A tout prix, Seigneur, par le chemin que tu voudras, A tout prix, je veux y tendre… ” Nous n’avons pas à choisir notre but, ni le chemin pour l’atteindre. Quand Dieu parle à mon âme régénérée, à sa propre nature qu’il a mise en moi, comment pourrais-je poser des questions ? Je n’ai qu’à obéir promptement. Quand Jésus me dit: ” Viens! ” , je viens. Quand il dit: ” Renonce! “, je renonce. Quand il dit: ” Fais confiance à Dieu “, je le fais. Tout cela prouve que c’est Dieu lui-même qui est en moi. Dieu se révèle à moi, non parce qu’il S’ouvre à moi, mais parce que je m’ouvre à Lui.

C’est par la pratique de l’obéissance que j’arrive au point où était Abraham, et que je comprends qui est Dieu. Dieu n’est rien pour moi tant que je ne l’ai pas rencontré face à face en Jésus-Christ, alors seulement Dieu est tout pour moi.

Les promesses de Dieu ne nous disent rien tant que nous n’avons pas compris la nature de Dieu. Nous lisons certaines paroles de la Bible trois cent soixante-cinq fois, et elles ne nous disent rien; et puis, tout à coup, nous les saisissons parce que nous avons obéi à Dieu sur un point particulier.

” Toutes les promesses de Dieu sont en Lui, oui et amen. ” Le ” oui ” doit naître de l’obéissance ; quand par l’Obéissance, nous disons ” amen ” à une promesse, aussitôt elle devient réelle pour nous.

Classé sous : Pensées

Vous aimez cette pensée ? Inscrivez-vous à notre fil RSS pour recevoir les prochaines !