26 Mars

Heureux ceux qui ont le cœur pur: ils verront Dieu. Matthieu 5, 8.

La pureté est bien plus que l’innocence. C’est le résultat d’une communion spirituelle soutenue avec Dieu. Nous avons à conquérir peu à peu la pureté. Notre vie intérieure peut rester ce qu’elle doit être, mais néanmoins, dans ses manifestations extérieures, notre pureté de temps en temps peut se ternir. Dieu ne nous épargne pas ces humiliations, car elles nous avertissent de la nécessité où nous sommes de maintenir par une pureté constante notre communion avec Lui. Si cette présence de Dieu en nous est ternie si peu que ce soit, si elle a perdu pour nous quelque chose de sa fleur, ne perdons pas un instant pour y porter remède. Pour voir Dieu comme Il est, notre cœur doit être pur.

Sans doute, c’est Dieu lui-même qui nous rend purs par Sa grâce. Ce qui nous incombe, c’est de veiller sur notre tic humaine, par laquelle nous sommes en contact perpétuel avec d’autres gens, avec d’autres conceptions que les n8tres, et qui déteignent sur nous. Non seulement le sanctuaire intime de notre âme doit rester pur, mais aussi les portiques extérieurs, car il peut y avoir contagion du dehors au dedans. Pour rester en contact intime et permanent avec Jésus-Christ, il y a certaines choses que nous devons rejeter loin de nous, d’autres, innocentes en elles-mêmes, que nous devons écarter quand même.
Le cœur pur ne soupçonne pas le mal. Il est bon de nous dire à nous-mêmes, en pensant aux autres: “Celui-là, celle-là, cet ami, ce parent, je le présente à Dieu comme parfait en Christ.”

Classé sous : Pensées

Vous aimez cette pensée ? Inscrivez-vous à notre fil RSS pour recevoir les prochaines !