3 Octobre

Cette espèce-là ne peut sortir que par la prière. Marc 9, v. 29

“Pourquoi n’avons-nous pas pu chasser ce démon?” demandent les disciples. La réponse est à chercher dans la relation personnelle avec Jésus-Christ qui seul permet de chasser cette espèce-là. Nous resterons toujours impuissants, comme l’ont été les disciples ce jour-là, si nous essayons de faire l’ouvre de Dieu en comptant sur nos forces naturelles et non sur sa puissance. Nous déshonorons Dieu par notre zèle, si nous ne le connaissons pas vraiment lui-même.

Vous êtes devant un cas difficile, et, en apparence, rien ne se produit ; pourtant vous savez que la délivrance sera accordée, parce que vous êtes en communion avec Jésus-Christ. Voici donc le principe de votre service: Veiller à ce qu’il n’y ait aucun interdit qui vous sépare de Jésus. S’il y a le moindre obstacle il faut qu’il soit – non pas ignoré, ni dissimulé, mais regardé bien en face, et ôté en présence de Jésus-Christ. Alors cet obstacle-même, et toutes les circonstances par lesquelles vous êtes passés à cause de lui, contribueront à glorifier Jésus-Christ, dans une mesure qu’il vous sera impossible de comprendre avant de le voir face à face.

Nous devons pouvoir nous élever sur des ailes d’aigle, mais aussi savoir comment redescendre. Les saints ont la capacité de redescendre et de vivre dans la plaine. ” Je puis tout par Christ qui me fortifie “; en disant cela, Paul parlait surtout de ce qui l’abaissait. Nous avons la possibilité de repousser l’humiliation, et d’affirmer: ” Non, merci, je préfère, de beaucoup, rester sur le sommet de la montagne, avec Dieu. ” A la lumière de Jésus-Christ, suis-je prêt à affronter les choses comme elles sont dans la réalité ; ou bien cette réalité ébranle-t-elle ma foi en lui, et me jette-t-elle dans le désespoir ?

Classé sous : Pensées

Vous aimez cette pensée ? Inscrivez-vous à notre fil RSS pour recevoir les prochaines !