19 Février

Lève-toi, resplendis. Isaïe 60,1

Il nous faut toujours faire le premier pas, comme si Dieu n’existait pas. Cela ne sert à rien d’attendre que Dieu vienne à notre secours, il n’en fera rien. Mais que nous nous levions seulement, et il est là tout de suite. Et quand l’Esprit de Dieu est là, tout ce que nous faisons devient spirituel. Il n’y a qu’à y aller carrément, à ne pas rester planté comme un soliveau. “Lève-toi, resplendis” et la besogne la plus vile devient rayonnante.

Les besognes les plus terre à terre sont la meilleure pierre de touche de la qualité de notre âme, Il s’agit là, semble-t-il, de ce qui est le plus bas, le plus loin de l’idéal : le terre à terre le plus abject. Mais par leur contact nous savons tout de suite si notre vie spirituelle est une réalité. Relisez le chapitre 13 de Jean. Vous y verrez Celui qui est l’incarnation de Dieu se livrant à la corvée la plus terre à terre: il lave les pieds de ses douze compagnons, et Il leur dit : “Si moi, qui suis votre Seigneur et votre Maître, j’ai fait cela pour vous, vous aussi vous devez le faire entre vous.” Il faut avoir l’Esprit de Dieu en soi pour accomplir ces humbles besognes en les illuminant. En voyant un enfant de Dieu s’acquitter d’une tâche pareille, il semble que toujours elle en paraîtra sanctifiée. C’est la chose la plus terre à terre, mais elle nous semble désormais tout autre. Quand le Seigneur fait, à travers nous, n’importe quelle besogne, elle est transfigurée. Notre Seigneur, ayant revêtu notre corps humain, l’a transfiguré, et c’est pour chacun de ses disciples le temple du Saint-Esprit.

Classé sous : Pensées

Vous aimez cette pensée ? Inscrivez-vous à notre fil RSS pour recevoir les prochaines !