20 Février

Levez-vous, partons d’ici. Jean 14, 31.

Rêver à une chose pour pouvoir l’exécuter convenablement, c’est fort bien. Mais y rêver encore quand ce serait le moment d’agir, c’est fort mal. Après que notre Seigneur eut dit à ses disciples tant de choses merveilleuses, il nous semble qu’il aurait pu leur dire d’aller méditer sur tout cela. Mais il n’a jamais encouragé la rêvasserie. Quand nous cherchons à nous rendre compte de ce que Dieu nous demande de faire, il est légitime d’y songer. Mais si nous prenons l’habitude de rêver longuement avant de faire ce qui nous est ordonné, c’est une habitude déplorable et que Dieu réprouve. L’inspiration qui nous vient de Dieu, c’est toujours pour couper court à cette rêvasserie: “Ne reste pas là, va de l’avant!”

Si nous sommes tranquilles, en présence de Dieu, et qu’Il nous ait dit: “Venez vous-mêmes à l’écart”, il s’agit là d’une méditation pour mieux discerner le chemin qu’il veut nous tracer; mais prenez bien garde de ne pas vous laisser aller à la rêverie, une fois que Dieu a parlé. Ne cherchez plus rien en vous-mêmes, que Dieu seul soit la source de vos pensées, de vos visions, de vos joies; pour vous, allez et faites sa volonté, Une amoureuse ne passe pas tout son temps à rêver à celui qu’elle aime, elle s’applique à faire quelque chose pour lui. Voilà ce que Jésus attend de nous. Rêver encore, quand Dieu a parlé, c’est le signe que nous n’avons pas confiance en lui.

Classé sous : Pensées

Vous aimez cette pensée ? Inscrivez-vous à notre fil RSS pour recevoir les prochaines !