7 Septembre

L’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source jaillissante… Jean 4;14

Si nous laissons Jésus nous remplir de sa grâce, elle ira se répandre en d’autres âmes, avec autant d’abondance que nous la recevons nous-mêmes. Si ce n’est pas le cas, regardez en vous: il y a en vous quelque obstacle. Si vous vous tenez tout près de la Source, vous recevrez, non pas pour vous, mais pour les autres, de~ fleuves d’eau vive, dont rien ne pourra arrêter le cours.

Il faut que la vie que Jésus nous donne passe sans cesse, à travers nous, jusqu’aux autres. Beaucoup ‘d’entre nous sont comme la mer Morte, qui reçoit toujours et ne donne jamais. Nous n’avons pas à l’égard de Jésus l’attitude qu’il faut. Si nous croyons en lui sans réserve, il nous l’a promis, des fleuves d’eau vive couleront de notre sein, qui se répandront sur les autres. Il ne s’agit pas d’un bienfait que l’on transmet, d’une expérience dont on fait part, non, il s’agit d’un fleuve qui coule sans cesse. Tenez-vous seulement tout près de Jésus, et vous aurez en abondance tout ce qu’il faudra pour les autres, votre vie ne connaîtra ni la sécheresse, ni la stérilité.

Mais vous vous récriez: “Comment d’un simple individu, d’un modeste croyant peut-il sortir des fleuves d’eau vive. Où sont-ils, ces fleuves? Je ne les vois pas.” Ne cherchez pas à mesurer votre capacité, ni les puissances que Dieu peut mettre en vous. Dans l’histoire du royaume de Dieu, vous verrez que ce sont les âmes les plus obscures, les plus inconnues, les plus humbles, mais les plus fidèles à Jésus-Christ, par lesquelles il a réalisé les plus grandes choses.

Classé sous : Pensées

Vous aimez cette pensée ? Inscrivez-vous à notre fil RSS pour recevoir les prochaines !