10 Avril

Sachant que notre vieil homme a été crucifié avec Lui, afin que cet organisme de péché soit anéanti en nous, de manière que nous ne soyons plus les esclaves du péché. Romains 6, 6.

La CRUCIFIXION AVEC JÉSUS. Ai-je pris cette résolution ferme, de tuer le péché en moi? Il faut beaucoup de temps pour en venir là, mais c’est le grand point tournant de toute ma vie, quand je prends cette décision qu’à l’instar de Jésus, mis en croix pour le péché du monde, mon propre péché doit être, je ne dis pas seulement repoussé ou refoulé, mais, comme Jésus, crucifié. Cette décision, personne ne peut la prendre pour un autre que pour lui-même. Les plus profondes convictions religieuses ne suffisent pas, il faut la décision de tuer en nous le péché.

Prenez-vous bien en main, recueillez-vous devant Dieu, et dites à Jésus: “Seigneur, prends-moi avec toi dans ta mort jusqu’à ce que le péché soit mort en moi.” Paul ne nous parle pas ici de ce qui lui arrivera plus tard, mais bien de ce qui lui est arrivé, de son expérience profonde, tranchée, précise. Suis-je prêt à me laisser labourer par l’Esprit de Dieu jusqu’à ce que j’aie compris ce qu’est le péché en moi, le désir qui va contre Dieu? jusqu’à ce que j’aie accepté le jugement de Dieu sur mon péché, qui doit être crucifié, mis à mort, comme Jésus? Il faut que j’accepte, il faut que je me décide.

En suis-je venu là? Ai-je obtenu le glorieux privilège d’être crucifié avec le Christ, jusqu’à ce que ma propre vie ait entièrement fait place à celle du Christ? “Crucifié avec le Christ, ce n’est plus moi qui vis: c’est Lui qui vit en moi.”

Classé sous : Pensées

Vous aimez cette pensée ? Inscrivez-vous à notre fil RSS pour recevoir les prochaines !