6 Mai

Tenez ferme par conséquent dans la liberté que le Christ nous a procurée. Paul aux Galates, 5;1

Un homme guidé par l’Esprit de Dieu ne viendra jamais vous dire de croire ceci ou cela: il vous dira tout simplement de conformer votre vie aux commandements de Jésus. On ne nous demande pas de croire à la Bible, mais bien à Celui que la Bible nous révèle. “Vous sondez les Écritures… ce sont elles, dit Jésus, qui rendent témoignage de moi.” (Jean 5, 39.) Nous avons à donner l’exemple d’une conscience affranchie du péché, et non pas d’une pensée libre de croire tout ce qu’elle veut. Si nous sommes libérés du péché, libres de la liberté que Jésus-Christ nous a procurée, d’autres seront amenés par là à cette même liberté, qui consiste à réaliser en nous-mêmes la domination absolue de Jésus-Christ sur notre âme.

Que votre vie soit toujours ajustée aux commandements de Jésus-Christ. Pliez-vous à son joug, mais à aucun autre, Et prenez bien soin de ne jamais imposer aux autres un joug qui n’est pas celui de Jésus-Christ. Dieu a besoin de beaucoup de temps pour nous faire comprendre que ceux qui ne pensent pas comme nous ne sont pas nécessairement dans l’erreur. En jugeant les autres, nous nous écartons du point de vue de Dieu.

Il n’existe qu’une seule liberté véritable, elle ne consiste pas à juger les autres, mais à laisser le champ libre, dans toute notre pensée, à Jésus seul, qui nous rend alors capables de faire le bien.

Ne soyez pas impatient: rappelez-vous avec quelle douceur et quelle patience Dieu vous a traité. Mais n’essayez jamais d’affaiblir la vérité de Dieu. Laissez-la s’épanouir, librement, sans vouloir l’accommoder à votre échelle. Jésus a dit: “Allez, et faites de tous les hommes mes disciples.” Il n’a pas dit: “Convertissez-les à vos idées.”

Classé sous : Pensées

Vous aimez cette pensée ? Inscrivez-vous à notre fil RSS pour recevoir les prochaines !