28 Octobre

Si lorsque nous étions ennemis, nous avons été réconciliés avec Dieu par la mort de son Fils, à combien plus forte raison, étant réconciliés, serons-nous sauvés par sa vie. Romains 5, v.10

Je ne suis pas sauvé par ma propre foi; mais c’est par la foi que je me rends compte que je suis sauvé. Ce n’est pas la repentance qui me sauve, mais elle est un signe: je me rends compte de ce que Dieu a fait pour moi en Jésus-Christ. Nous risquons de prendre l’effet pour la cause, et de dire: ” C’est mon obéissance, ma consécration, qui me rendent agréable à Dieu. ” Non ! Jamais !

Ce qui me réconcilie avec Dieu c’est avant tout. la mort de Jésus. Lorsque je me tourne vers Dieu et que, par la foi, j’accepte ce que Dieu me révèle, le miracle prodigieux de l’Expiation de Jésus-Christ rétablit aussitôt l’harmonie avec Dieu. Je suis justifié, non parce que je regrette mon péché, ni parce que je me repens, mais à cause de l’œuvre accomplie par Jésus, En un éclair l’Esprit de Dieu m’en donne la conviction lumineuse et sans comprendre comment, je sais que je suis sauvé.

Le salut de Dieu ne repose pas sur les raisonnements de la logique humaine, mais sur la mort de Jésus qui s’est offert en sacrifice. Grâce à l’Expiation de notre Seigneur, nous naissons de nouveau. Les pécheurs peuvent être transformés en nouvelles créatures non par leur repentance ou leur foi, mais par l’œuvre merveilleuse accomplie par Dieu en Jésus-Christ. Dieu lui-même garantit ma justification et ma sanctification. Nous n’avons pas à y travailler nous-mêmes, elles ont été accomplies par l’Expiation. Le surnaturel devient naturel par l’intervention miraculeuse de Dieu; alors ce que Jésus-Christ a déjà accompli devient réalité pour nous ” Tout est accompli “.

Classé sous : Pensées

Vous aimez cette pensée ? Inscrivez-vous à notre fil RSS pour recevoir les prochaines !