29 Mai

En ce jour-là, vous demanderez en mon nom… le Père lui-même vous aime. Jean 16;26-27

“Vous demanderez en mon nom”, c’est-à-dire à cause du fait que vous serez unis à moi. Il ne s’agit pas de l’invocation magique du nom de Jésus. Et “ce jour-là”, il est là devant nous. “Le Père lui-même vous aime.” L’union ne peut pas être plus intime, plus parfaite. Notre Seigneur ne veut pas dire que nous serons exemptés de toute difficulté intérieure, mais qu’il pourra nous communiquer par le baptême du Saint-Esprit toute la pensée de Dieu, comme lui-même la possède.

“Quoi que ce soit que vous demandiez au Père en mon nom…” Nous aurons ce jour-là une communion inaltérable avec Dieu. Nous serons un avec lui, comme Il est un avec Jésus.

“… Il vous l’accordera.” Jésus nous garantit ici que Dieu tiendra compte de nos prières. Quel merveilleux engagement I Nous pouvons donc, librement, entrer en communion parfaite avec la souveraine volonté de Dieu, à l’instar de Jésus lui-même.

“Quoi que ce soit que vous demanderez au Père en mon nom, Il vous l’accordera.” La souveraineté de Jésus nous garantissant la possibilité d’avoir à notre disposition la souveraineté de Dieu!

Classé sous : Pensées

Vous aimez cette pensée ? Inscrivez-vous à notre fil RSS pour recevoir les prochaines !