12 Février

Le peuple dit à Moïse: “Parle-nous, toi et nous écouterons; mais que Dieu ne nous parle pas, cela nous ferait mourir!” Exode 20,19

Nous ne faisons pas exprès de désobéir à Dieu; tout simplement, nous ne faisons pas attention à Lui. Dieu nous a donné ses commandements; ils sont là, et nous n’y prenons pas garde, parce que nous n’avons pour Lui ni respect ni amour. “Si vous m’aimez, dit Jésus, vous garderez mes commandements.” Quand nous nous rendons compte que nous avons toujours manqué de respect à l’égard de Dieu, nous ne pouvons qu’être plongés dans la honte et dans l’humiliation.

“Parle-nous, toi; mais que Dieu ne nous parle pas! ” Cela prouve combien peu nous aimons Dieu. Nous préférons entendre ses serviteurs, nous écoutons volontiers leurs témoignages. Mais nous ne voulons pas que Dieu Lui-même nous parle. Pourquoi donc en avons-nous si peur? Parce que nous savons bien que si Dieu nous parle, il faudra que la chose se fasse, ou alors que nous refusions carrément de lui obéir. Quand c’est seulement le serviteur de Dieu, nous estimons que ce qu’il dit n’est pas contraignant pour nous, car c’est tout bonnement sa manière de voir, à lui, même si au fond nous sentons que c’est peut-être celle de Dieu.

Est-il possible? Dieu m’a traité jusqu’à présent comme son enfant, et moi j’ai fait comme s’il n’existait pas ! Cet affront, cette humiliation que j’ai infligée à Dieu, elle retombe sur moi. Comment ai-je pu être à ce point sourd et rebelle? Quand enfin nous parvenons à écouter Dieu, la joie de l’entendre est accompagnée de la honte d’avoir été sourds à sa voix jusque-là.

Classé sous : Pensées

Vous aimez cette pensée ? Inscrivez-vous à notre fil RSS pour recevoir les prochaines !