6 Février

Pour moi, l’offrande de ma vie à Dieu s’achève. II Timothée 4;6

” Je suis prêt à m’offrir à Dieu “, dites-vous, C’est une affaire de volonté, non de sentiment. Dites à Dieu, de toute votre âme, que vous êtes prêt au sacrifice. Arrivera ce qui pourra, vous n’aurez pas à vous plaindre, quelque épreuve que Dieu choisisse pour vous. L’épreuve est toute personnelle, nul ne peut vous aider à la porter. Votre vie extérieure peut rester la même: c’est votre volonté qui a changé. Une fois que votre volonté s’est courbée, le sacrifice lui-même ne vous coûtera plus rien. Mais si vous ne savez pas courber votre volonté devant Dieu, vous aboutirez fatalement à vous apitoyer sur vous-même.

” Attachez avec des cordes la victime pour le sacrifice, amenez-la aux cornes de l’autel. ” Le feu de l’autel est destiné à nous purifier entièrement de tout désir qui n’est pas le désir de Dieu. Ce n’est pas vous qui brûlez en vous l’interdit, c’est Dieu. Vous amenez la victime attachée aux cornes de l’autel.

Ne vous laissez pas aller à vous apitoyer sur vous-même, lorsque le feu s’allume. Cette épreuve du feu nous délivre de tout ce qui nous accable, de tout ce qui nous déprime. Ce qui nous séduisait ne nous séduit plus. Avez-vous passé par le feu ?

Présentez-vous à Dieu, prêt au sacrifice, et Dieu se révèlera à vous, dans toute sa splendeur.

Classé sous : Pensées

Vous aimez cette pensée ? Inscrivez-vous à notre fil RSS pour recevoir les prochaines !