29 Décembre

Dès lors, plusieurs de ses disciples se retirèrent, et ils n ‘allaient plus avec lui. Jean 6, v. 66

Supposons que Dieu, par son Esprit ou une parole de l’Écriture, vous révèle ce qu’il attend de vous et que vous perceviez cet appel. Si par la suite vous désertez, vous serez dominé par d’autres manières de voir situées aux antipodes de la pensée du Seigneur. Peut-être dites-vous en pensant à quelqu’un: “Si avec de telles idées il prospère, pourquoi ne serais-je pas comme lui ?” Votre devoir est de marcher à la lumière de la Révélation que Dieu vous a donnée. Vous n’avez pas à vous comparer aux autres, ni surtout à les juger, car c’est leur affaire et celle de Dieu. Quand vous vous apercevez qu’une manière de voir qui vous est chère est en désaccord avec la vision céleste, et que vous hésitez entre les deux, vous voyez se développer en vous certaines tendances – le sentiment de vos droits et de votre valeur personnelle – choses dont Jésus-Christ n’a rien à faire. Il a toujours considéré cela comme la racine de l’inimitié contre lui. “La vie d’un homme ne dépend pas de ses biens, fût-il dans l’abondance.” Si nous ne comprenons pas cela, c’est que nous n’avons pas réalisé le sens profond de l’enseignement du Seigneur.

Nous nous plaisons à regarder en arrière, et à nous remémorer les merveilleuses expériences que nous avons faites. Or, si vous refusez d’obéir à un seul commandement du Nouveau Testament révé1é par la lumière de Dieu vous êtes sur la mauvaise pente; cela prouve que votre conscience n’est plus docile à la vérité. Le moment est venu de vous décider à être un vrai disciple de Jésus-Christ, ou un déserteur.

Classé sous : Pensées

Vous aimez cette pensée ? Inscrivez-vous à notre fil RSS pour recevoir les prochaines !