10 Juin

Vous demandez, et vous ne recevez pas, parce que vous demandez mal, et pour satisfaire vos passions. Jacques 4;3

Si vous demandez pour satisfaire vos passions, et non pas pour plaire à Dieu, vous demandez mal, vous demandez pour vous-même. Et plus vous vous cherchez vous-même, moins vous cherchez Dieu. Cherchez comme il faut chercher, c’est-à-dire cherchez Dieu, et vous le trouverez. Mettez-vous en marche, et concentrez vos efforts vers ce but. Avez-vous jamais cherché Dieu de tout votre cœur, ou bien ne l’avez-vous invoqué que lorsque votre âme était un peu dolente? Cherchez énergiquement, et vous le trouverez.

“Vous tous qui avez soif, venez! les eaux sont là.” Avez-vous vraiment soif, ou bien êtes-vous béatement satisfait de votre médiocrité?

“Frappez, et l’on vous ouvrira.” “Approchez-vous de Dieu.” Frappez! la porte est fermée, et pendant que vous frappez, votre coeur bat à coups redoublés.” Nettoyez vos mains, pécheurs!” Frappez un peu plus fort. Vous vous apercevez que vos mains sont sales.” Purifiez vos âmes, hommes irrésolus!” Ceci vous touche encore davantage, vous sentez qu’il faut à tout prix aboutir. “Sentez votre misère, affligez-vous et pleurez!” Vous êtes-vous jamais vraiment affligés devant Dieu de votre misère intérieure? Ce n’est plus une complaisante pitié de vous-même, c’est la douloureuse stupéfaction de voir ce que vous êtes en réalité. “Humiliez-vous devant le Seigneur!” C’est une humiliation, sans contredit, de devoir frapper à la porte, tout comme le brigand crucifié. Mais, à celui qui frappe, on ouvrira.

Classé sous : Pensées

Vous aimez cette pensée ? Inscrivez-vous à notre fil RSS pour recevoir les prochaines !