28 Avril

Je te donnerai ta vie sauve, comme un butin qu’on emporte, partout où tu iras. Jérémie 45;5

Tel est le cadeau absolument certain que fait le Seigneur à ceux qui se confient en lui : “Je te donnerai ta vie. “Quel est le besoin essentiel de l’homme? d’avoir la vie, d’avoir sa vie, “comme un butin qu’on emporte “et qu’on garde partout avec soi, même si l’on doit traverser l’enfer. Nous nous laissons hypnotiser par tant de vaines apparences, et même par tant de bénédictions que Dieu nous accorde. Tout cela est appelé à disparaître: une chose demeure, la chose capitale, la vie “cachée avec le Christ en Dieu”.

Êtes-vous prêt à vous laisser prendre par Dieu dans sa communion, et à ne plus songer aux “grandes faveurs”? Êtes-vous prêt à l’abandon total? L’abandon n’est pas total tant qu’on fait des réserves sur tel ou tel point, en se disant: “Et ça? “Il faut ne plus se poser aucune question de ce genre, et alors, lorsque l’abandon est intégral, Dieu nous dit: “Je te donne ta vie: elle sera bien à toi, ce sera ton butin.” Celui qui est las de la vie ne la tient pas de Dieu: elle ne lui appartient pas véritablement. Pour sortir de ce désespoir, il n’est qu’un seul moyen: s’abandonner à Dieu. Alors on éprouve une surprise joyeuse et admirable: Dieu nous possède totalement, mais il nous a donné notre vie, comme un butin que nous possédons. Si vous n’en êtes pas encore là, c’est qu’il y a en vous quelque désobéissance, ou alors un défaut de simplicité.