Lis moi avec webReader

31 Mai

DIEU LE PREMIER DANS NOTRE CONFIANCE. Jésus ne se fiait pas à eux, il les connaissait tous… il savait de lui-même ce qu’il y avait dans l’homme. Jean 2;24-25

Notre Seigneur ne se fiait à personne. Et pourtant il ne soupçonnait jamais le mal, jamais il n’avait d’amertume contre quelqu’un, jamais il ne désespérait de personne; et cela parce qu’il mettait Dieu le premier dans sa confiance. Il se fiait absolument à la grâce de Dieu pour n’importe quel homme. Si je mets ma confiance d’abord dans les êtres humains, je finirai par désespérer de tous. Je serai plein d’amertume, parce que j’ai cherché dans l’homme une perfection irréalisable. Ne mettez votre confiance qu’en Dieu seul, qu’il s’agisse de vous-même ou de quelqu’un d’autre.

DIEU LE PREMIER, DANS CE QU’IL EXIGE DE VOUS. Voici, je viens, ô Dieu, pour faire ta volonté. Hébreux 10;9

Obéissons-nous à nous-mêmes, ou aux exigences de Dieu? Notre Seigneur obéissait à la volonté de son Père. Aujourd’hui l’on proclame “Il faut se mettre au travail. Les païens périssent sans connaître Dieu. Allons leur en parler.” Nous avons avant tout à obéir à ce que Dieu exige de nous, dans notre for intérieur. C’est alors seulement que Dieu pourra se servir de nous, et Il nous ouvrira Lui-même la voie.

DIEU LE PREMIER, DANS CE QU’IL NOUS A CONFIÉ. Et quiconque reçoit un de ces petits enfants en mon nom, c’est moi qu’il reçoit. Matthieu 18;5

Le précieux trésor que Dieu me confie, c’est Lui-même sous la forme d’un petit enfant. Dieu me demande d’être la crèche de Bethléem. Le but de Dieu, c’est que peu à peu l’homme naturel soit transfiguré en moi par la vie de son Fils, qui se développe en moi, et que je dois manifester toujours davantage.

Classé dans : Pensées